Progiciels et marchés publics : problématique de la cession des droits d’auteur

Pendant la réponse

Progiciels et marchés publics : problématique de la cession des droits d’auteur

Le

Manque des dispositions contractuelles sur la cession des droits d’auteur 


Les marchés publics sont généralement régis par les dispositions des CCAG, notamment le CCAGFCS et le CCAGPI. Toutefois ces textes sont insuffisants et doivent être complétés par d’autres stipulations de la convention. Or, la personne publique faillit usuellement à ce rajout dans les documents le reliant au prestataire et ne peut plus utiliser le logiciel mis en place, une fois le service fourni. L’entreprise met en avant les arguments relatifs à la propriété intellectuelle pour se protéger. Le maître d’ouvrage ne se rend compte de ce problème qu’après les échéances, or il aurait pu s’en prémunir si la clause de cession des droits avait été insérée à temps. Ce sont surtout les collectivités qui font face à ce problème en programmant le changement de progiciel sur une année civile. 


Conséquences de ce vide de la clause sur la cession des droits d’auteur


Mais le sujet n’est pas toujours présenté devant les tribunaux, car l’administration règle le problème à l’amiable. En effet, si les dispositions devaient être présentes, elles constitueraient une lésion conséquente pour la personne publique, mais cette dernière est moindre face aux conséquences du manquement. L’administration doit se plier aux exigences du prestataire pour éviter des surcoûts dus à ce manquement de la clause. 

Le Code de la propriété intellectuelle fixe des conditions de rédaction de la clause, car une fois mal rédigée, elle sera invalide et équivaudrait à une absence. Les conséquences de ce vide sont entre autres, l’indemnisation du prestataire par la personne publique, le déclenchement des poursuites pour contrefaçon, ainsi que l’arrêt de l’utilisation du logiciel. Pour pallier ces situations, les entreprises utilisent ces prétentions à titre de moyens de pression pour que leur contrat ne soit pas résilié. 

Autres articles similaires

Marchés publics : mieux comprendre l’admission

Généralités sur l’admission L’admission est l’acceptatio...

Un allègement des pièces justificatives des entreprises dans leur candidature aux marchés publics

La procédure allégée prévue au CRPALe nouveau décret du 18 janvie...

Marchés publics, qu’en est-il de l’obligation de résultat ?

Les spécificités de l’obligation de résultat L’interpré...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer