Le concours

Avant la réponse

Le concours

Le

Modifié le : 3 août 2017


PRÉSENTATION DE LA PROCÉDURE DE CONCOURS

Le concours fait partie des différents modes de passation des marchés publics prévus par le code des marchés publics. Il s'agit d'une procédure par laquelle les acheteurs publics choisissent un projet ou un plan avant l'attribution d'un marché à l'un des lauréats du concours. 
Pour ce faire, les différents candidats sont mis en concurrence et l'avis d'un jury est indispensable. Restreint ou ouvert, ce type le concours ne concerne que les prestations intellectuelles. 
Il est ouvert quand toutes les entreprises peuvent soumettre leurs offres. A l'inverse, il est restreint quand il s'adresse à une catégorie restreinte de candidats. Les acheteurs publics peuvent recourir à cette procédure dans les domaines de l'urbanisme, de l'aménagement du territoire, de l'ingénierie ou des traitements de données et de l'architecture. 
Au cours de la procédure, les jurys doivent donner un avis motivé sur le titulaire du concours, les lauréats avec lesquels aura lieu la négociation ainsi que sur les candidats admis à concourir. Les projets sont examinés de manière anonyme et en se fondant exclusivement sur les critères d’évaluation définis dans l’avis de concours.


LES CONDITIONS DE RECOURS À LA PROCÉDURE DE CONCOURS

Ce sont les articles 88 et 89 du décret n° 2016-360 du 25 mars 2016 qui définissent la procédure du concours. L’article 90 de ce décret précise que le concours est obligatoire pour les marchés de maîtrise d’œuvre passés par certaines catégories d’acheteurs.

De manière plus générale, un acheteur se doit de respecter les principes fondamentaux des marchés publics lorsqu’il définit les conditions dans lesquelles se déroule le concours.


JURISPRUDENCE LIÉE À LA PROCÉDURE DE CONCOURS

Le Conseil d’Etat a rappelé dans son arrêt du 17 mai 2017 l’obligation de l’acheteur d’accorder une prime à chaque candidat, à la seule condition qu’il ait respecté les règles de participation au concours.
Dans un arrêt du 27 septembre 2016, la Cour Administrative d’Appel de Bordeaux a sanctionné une maîtrise d’ouvrage pour avoir sélectionné un projet qui ne respectait ni le règlement du concours ni les exigences du programme. Elle a rappelé dans cet arrêt que la « médiocrité » d’une offre ne constitue pas un motif d’intérêt général susceptible d’en justifier le rejet.


Pour aller plus loin :


- Consultez les différentes procédures de marchés publics
- Construire un mémoire technique de réponse aux marchés publics impactant
- Une question sur les marchés Publics ? > Posez la nous, nous y répondons rapidement.
- Téléchargez les formulaires DC pour répondre aux marchés publics

Autres articles similaires

Que faut-il savoir du marché à procédure adaptée ou MAPA dans les marchés publics ?

Le point sur la « procédure formalisée » pour comprendre le MAPA...

Marchés publics : la sollicitation de devis pour les achats de 10 000€

Les règlementations propres aux marchés de moins de 10 000 €Le Code de la Command...

L’exonération de commission d’appel d’offres des CCAS et CIAS

PrincipesLa question de l’exonération du recours à une commission d’appel ...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer