Le Covid-19 un cas de force majeure dans l’application des pénalités de retard ?

Avant la réponse

Le Covid-19 un cas de force majeure dans l’application des pénalités de retard ?

Le

Définition du cas de force majeure


La relation entre le pouvoir public et le titulaire d’un marché est déterminée par un contrat, dont chaque partie est tenue d’exécuter les dispositions, comme le délai d’exécution.Le contrat prévoit toutefois des exceptions aux principes fixés, tel que le cas de force majeure. Pour qu’une situation acquiert la qualification de force majeure, elle doit se présenter suivant trois conditions cumulatives. La première est l’imprévisibilité de son avènement, telle que la pandémie du Coronavirus. La situation impondérable doit causer au titulaire du marché unecomplexité matérielle, qu’il n’aurait pas pu envisager lors de la conclusion de la convention.

De plus, les conséquences de la circonstance en soi, doivent être impérieuses, d’une manière à entraver l’exécution de la prestation par l’opérateur en charge. De plus, l’empêchement doit être impossible en toute sa totalité, comme le cas du Covid-19 à l’heure actuelle.

Par ailleurs, le phénomène doit constituer un frein véritable à l’accomplissement du contrat. L’amplitude de l’évènement ainsi que ses conséquences doivent contraindre le titulaire à ne pas exécuter l’accord, pour une durée indéterminée.

Le ministre de l’Économie et des Finances, par l’intermédiaire de sa correspondance au président de l’Association des Maires de France a défini le Coronavirus comme un cas de force majeure, qui entraînerait l’exemption des pénalités. Il sollicite les responsables des collectivités à faire preuve d’indulgence envers les titulaires de marchés touchés.


La force majeure cause d’abattement des pénalités


Selon les cahiers des clauses administratives générales, il existe un dispositif permettant de modifier la durée de la réalisation du marché et la franchise des charges y afférentes. C’est notamment le cas des situations remplissant la conjoncture de force majeure.Pour appliquer cette exemption, le titulaire doit demander le consentement du pouvoir adjudicateur, ou ce dernier peut le consentir unilatéralement. 

Autres articles similaires

Déconfinement : par quels moyens les entreprises peuvent-elles apprivoiser le Covid-19 ?

Alors que la course est au déconfinement progressif et à l’allègement des...

UGAP : que faut-il savoir ?

Rôles et missions de l’UGAPL’Union des Groupements d’Achats Publics est d&ea...

Non-prorogation de l’état d’urgence pour les marchés publics français : quels en sont les impacts su...

L’état d’urgence sanitaire liée au Covid19 est officiellement prorog&eacut...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer