Les collectivités territoriales peuvent-elles être candidates aux marchés publics ?

Après la réponse

Les collectivités territoriales peuvent-elles être candidates aux marchés publics ?

Le

Le Conseil d’Etat a récemment statué sur une affaire opposant une société privée à un département concernant l’attribution d’un marché public à un autre département (Affaire société Armor SNC contre le département de Vendée). Constatant un défaut de raisonnement, le Conseil d’Etat a ordonné un renvoi devant la cour administrative, sans pour autant casser le jugement qui validait l’attribution du marché.  L’occasion de faire un point sur ce cas particulier où une collectivité publique répond à un appel d’offre public lancé par un autre acteur public.  


Le Conseil d’Etat estime qu’aucune loi n'empêche une collectivité territoriale (commune, département, région) et ses établissements publics de coopération (communauté de communes, d’agglomération…) de répondre à un appel d’offre lancé par une autre personne publique, tant que sa candidature est justifiée par un intérêt public local. L’appel d’offre auquel elle souhaite participer doit alors s’inscrire dans le prolongement d’une des missions de service public dont elle a la charge, soit pour amortir ses équipements, valoriser les moyens dont elle dispose ou pour assurer son équilibre financier. Cependant, cet engagement ne doit pas se faire aux dépens de sa mission première d’intérêt public.

 De plus, lors de la réponse, la collectivité doit se comporter comme un acteur privé, notamment dans la proposition tarifaire, afin de respecter le droit à la concurrence. Ainsi, elle ne peut profiter de sa posture de structure publique et doit prendre rigoureusement en compte tous les coûts directs et indirects concernés, qu’elle doit pouvoir justifier par des documents comptables ou autre information pertinente.
 


Si toutes ces conditions sont réunies, le Conseil d’Etat reconnaît la légitimité d’une collectivité publique à remporter un marché public. Il rappelle également que des modes de coopération en dehors du cadre concurrentiel sont toujours possibles, tant qu’ils respectent les conditions prévues par la loi.

Pour aller plus loin :
- Une question sur les Marchés Publics? Nous vous répondons dans les plus brefs délais.

- Construire un mémoire technique de qualité pour remporter des Marchés Publics.

Autres articles similaires

Marchés publics de substitution : Conditions de mise en pratique par le pouvoir adjudicateur

Des précisions apportées par le Conseil d’EtatA l’issue d’un avis d&...

Droit à l’information des candidats évincés : focus sur la communication des pièces contractuelles

L’éviction des candidats à la phase de l’examen des offres les conduit bie...

La garantie de vices cachés, qu’est-ce ?

Dans le droit des marchés publics, foisonnent de multiples garanties, toutes destinées...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer