Sous-traitance et co-traitance dans les marchés publics : quelles sont les informations à retenir ?

Pendant la réponse

Sous-traitance et co-traitance dans les marchés publics : quelles sont les informations à retenir ?

Le

La sous-traitance et la co-traitance, des pratiques courantes dans les marchés publics


Sous réserve de satisfaire aux exigences des marchés publics, plusieurs entreprises peuvent présenter conjointement une réponse à un appel d’offres. Il s’agit de la sous-traitance qui voit ainsi une entreprise faire appel à une autre pour s’occuper de l’exécution d’une partie des prestations. Cette pratique n’est cependant réservée qu’aux marchés de travaux ou de services. Mais une dérogation à cette règle peut être constatée dans certains cas dans les marchés de fournitures. Même s’il peut être payé par l’acheteur public, le sous-traitant n’est pas en relation contractuelle avec ce dernier.

On parle de co-traitance quand des PME par exemple décident de mettre en commun leurs ressources financières, techniques et professionnelles pour répondre à une commande publique. L’une des particularités de la co-traitance, c’est le lien contractuel qui lit chaque entreprise à l’acheteur public. Contrairement aux sous-traitants, les co-traitants rendent directement compte de leurs activités au maitre de l’ouvrage.


Des conditions particulières


Des conditions doivent être respectées autant pour les réponses en sous-traitance que pour celles en co-traitance. En effet, le titulaire du marché est tenu de présenter dans son dossier de candidature, les documents faisant état des aptitudes professionnelles, financières ou techniques du sous-traitant. La présentation des documents peut être faite au moment de candidater ou un peu plus tard. Le dossier doit comporter des détails à propos de la rémunération du sous-traitant, des conditions de paiement, des prestations à sa charge ou encore une déclaration du sous-traitant prouvant qu’il a l’autorisation légale pour exercer ses activités.

En ce qui qui touche à la co-traitance, les entreprises concernées peuvent choisir un mandataire, qui se chargera de présenter les candidatures. La candidature doit définir la nature du groupement ainsi constitué, mais doit aussi renseigner sur sa forme juridique ainsi que les détails financiers de chaque co-traitant.

Ces différentes pratiques s’inscrivent dans le cadre de la libre concurrence prônée par les marchés publics.

Autres articles similaires

Une offre peut-elle être déclarée irrégulière si elle indique que le candidat compte avoir recours à...

Lorsqu’un candidat compte avoir recours à la sous-traitance pour exécuter le mar...

Un candidat à un marché public peut-il faire appel à plusieurs sous-traitants ?

Oui, une entreprise peut faire appel à plusieurs sous-traitants pour une réponse &agra...

Si un candidat indique dans son dossier de candidature qu'il compte avoir recours à la sous-traitanc...

Si un candidat indique au moment du dépôt des offres qu'il compte avoir recours &ag...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer