Les pièges à éviter lorsque l'on répond à un marché public

Pendant la réponse

Les pièges à éviter lorsque l'on répond à un marché public

Le

Mise à jour : 7 septembre 2017


Répondre à un marché public est un vecteur de développement essentiel pour toutes les entreprises, a conditions d'éviter certains pièges :


Conformément à l'ordonnance du 23 juillet 2015, qui remplace le Code des marchés publics de 2006, le marché public est définit comme un contrat conclu entre un ou plusieurs acheteurset un ou des opérateurs économiques (= candidats qui répondent aux marchés publics). Les pouvoirs adjudicateurs sont entre autres l'État, les collectivités territoriales, les établissements publics de coopération intercommunale ou encore les établissements publics locaux. Les attentes en question peuvent porter sur la fourniture de services, travaux ou matériels de toute sorte.


Veiller à bien sélectioner les marchés publics



Répondre à un marché public nécessite le respect de quelques étapes bien détaillées. Ces étapes sont par exemple la sélection minutieuse des appels d'offres correspondant au mieux à ses activités d'entreprise, l'évaluation sérieuse de ses capacités avant toute soumission de dossier, la réalisation d'un devis précis et adaptés aux attentes de l'acheteur. Le soumissionnaire doit également tenir compte au préalable des moyens matériels et humains à disposition. Le respect de ces étapes permet déjà d'éviter bien de pièges lorsqu'il est question de répondre à un marché public.

> Découvrir notre sélection de marchés publcs


Ne pas modifier les pièces du DCE



Pour être totalement à l'abri des pièges relatifs à la réponse à un marché public, il convient également de connaître tous les éléments pouvant engendrer des problèmes sérieux. Les pièces du DCE ou Dossier de consultation des entreprises ne doivent absolument pas être modifiés. En effet, l'ensemble des documents indispensables pour la consultation de ce dossier est déjà indiqué dans l'article 41 du code des marchés publics. Il faut savoir que ce document intègre toutes les conditions particulières à un marché donné.


Respecter le réglement de la consultation



Les caractéristiques d'un marché public sont clairement indiquées dans le règlement de consultation. Ce document précise également les modalités d'envoi et d'évaluation des offres. Pour ne pas tomber dans des pièges de toute sorte, tâchez de respecter à la lettre le formalisme du règlement de consultation.

Vous devez apporter des réponses claires et concises à toutes les questions posées dans le lot. Vous devez, également fournir les éléments indispensables afin que votre dossier soit valide.


Rédiger un mémoire technique de réponse adapté et personnalisé pour chaque réponse



Veillez à la cohérence de votre offre. Décrivez avec précision vos moyens ainsi que les démarches que vous désirez adopter afin de mener à bien le projet des pouvoirs adjudicateurs concernés.

L'établissement d'un mémoire technique relève toujours d'une obligation lorsqu'on répond à un marché public. En effet, ce document doit toujours être joint à votre dossier relatif à la réponse d'un marché public. Ce document permet aux pouvoirs adjudicateurs de juger avec objectivité la qualité technique de votre réponse en fonction des critères de pondération technique (ou valeur technique) identifié dans le règlement de la consultation. Vos chances de réussite dépendant en majeure partie de ce document.

> Vous faire aider pour rédiger un mémoire technique efficace


Conserver les pièces du marché



Pour éviter les éventuelles remises en question, gardez précieusement tous vos documents. Ainsi, vous pourrez toujours répliquer à ceux qui oseront remettre en doute la légalité de vos démarches administratives ou même les compétences de votre entreprise.


Pour aller plus loin :

- Vous faire accompagner pour répondre aux marchés publics

- Rédiger un mémoire technique de réponse aux marchés publics efficace et impactant

Autres articles similaires

Requalification de bail en l’état futur d’achèvement en marché public : qu’en retenir ?

Les baux en l’état futur d’achèvement sont des contrats particuliers offra...

Les limites de la liberté de choix de méthode de notation par les acheteurs publics

La marge de manœuvre qui est celle des pouvoirs adjudicateurs dans le choix de la métho...

Validation de la loi ASAP par le Conseil constitutionnel

Attaquée sur la question de sa conformité en matière de dérogation aux d...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer