Annonce d’un reconfinement : qu’envisagent les entreprises de TP franciliennes ?

Avant la réponse

Annonce d’un reconfinement : qu’envisagent les entreprises de TP franciliennes ?

Le

Alors que le reconfinement a été décidé en réponse à la situation sanitaire alarmante, les entreprises françaises de TP, elles, se préparent non à un arrêt complet de leurs activités, mais plutôt à une continuité sans faille de leurs prestations.


Une volonté plus que manifeste des entreprises de TP de maintenir le cap


Les entreprises françaises de TP ne sont pas prêtes à revivre le marasme économique dans lequel les avait plongés le confinement de mars 2020. « Le bâtiment est prêt à travailler », soutient Olivier Saleron, président de la Fédération française du bâtiment (FFB). Et pour qu’un tel travail, qu’Olivier Salleron estime utile au plan de relance économique, puisse se tenir, la présence de tous les acteurs des TP, des industriels aux maîtres d’ouvrage, s’avère nécessaire. Comment en effet, ce plan peut-il prendre « si la demande n’est pas au rendez-vous ? », interroge-t-il. Les entreprises ont déjà assez prouvé, depuis la reprise, qu’elles pouvaient travailler sans accroître le risque de contamination en suivant à la lettre les dispositions du guide de l’OPPBTP à destination des entreprises œuvrant sur les chantiers publics. La FFB garde espoir que les pouvoirs publics sauront trouver une solution qui n’implique pas un arrêt obligatoire de l’activité.


La puissance publique, principale garante du maintien de l’activité économique


Le reconfinement serait mortifère pour toutes les entreprises, mais encore plus pour les PME. C’est d’ailleurs face aux inquiétudes soulevées par ces dernières que la fédération régionale des travaux publics a lancé le 27 octobre 2020, un SOS : « non à un reconfinement généralisé. Oui à des mesures ciblées, graduées, régulièrement évaluées pour les adapter ». Et la fédération nationale des travaux publics de renchérir : « l’enjeu pour nous est que la situation ne se bloque pas davantage, que nos entreprises aient l’autorisation de travailler ».

Ce maintien de l’activité économique ne se peut que par le concours de la puissance publique, estime Corine Le Sciellour, directrice générale déléguée de la FNTP. Il s’agira principalement pour ces décideurs de permettre aux entreprises de TP de continuer à assurer leurs prestations, de ne pas décaler le plan de relance économique et de passer des commandes afin que l’activité économique puisse se maintenir. En définitive, relever le défi de la relance économique même en cas de reconfinement est envisageable ; mais ceci ne pourra se faire que par une mobilisation de tous les acteurs de la chaîne des TP.

Autres articles similaires

Reconfinement : malgré la priorité accordée au BTP, le secteur du bâtiment n’est pas encore sorti de...

Annoncé le 28 octobre 2020, le deuxième confinement ne suit pas le même sc&eacut...

#FranceRelance: La commande publique au coeur de la relance

COMMUNIQUE DE PRESSENous sommes encore au cœur de la crise sanitaire. Un nouveau confinement v...

Conjoncture : un moratoire sur les contrats est-il possible ?

Face à la crise sanitaire et au confinement, le gouvernement a pris des mesures d’accom...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer