Avant la réponse

Marchés publics : L’importance accordée au marché public global

Le

Marché public et entreprises privées


L’allotissement est un principe des marchés publics. Il consiste à répartir entre plusieurs prestataires, des prestations qui permettront d’atteindre les objectifs pour le marché. Si la plupart des acteurs publics sont appelés à utiliser ce moyen pour l’attribution de leur marché, le législateur prévoit un autre moyen de céder une commande publique : le marché public global de performance. Ce dernier consiste à ce que l’acheteur public lègue une mission globale à un opérateur économique. Ladite mission se composant de certaines prestations diversifiées et dont le but serait pour lui de réaliser et de concevoir un investissement. L’acheteur en proposera un prix équivalent aux prestations qui lui sont indispensables.

De nombreuses entités ne comprennent pas encore l’importance de ce type de marchés. Or, ces derniers permettent un suivi plus concret des dépenses effectuées par les collectivités étatiques. Les autorités bénéficieront de la possibilité de déterminer plus facilement leur politique budgétaire pour ensuite en laisser la gestion à une entreprise spécialisée. Les marchés publics globaux favorisent également la participation des PME et entreprises privées à la commande publique et notamment au développement économique durable.


Quid de la loi ASAP ?


La loi n°2020-1525 établie le 7 Décembre 2020 dite loi ASAP ou Accélération et Simplification de l’Action Publique crée un nouveau concept de marché global plus étendu.

L’objectif ? Celui de faire participer les titulaires de contrats aux missions de valorisation et de construction de bâtiments analogues aux gares. Ces missions portant sur l’extension du marché global affichent un succès fulgurant et n’aboutissant à aucune remarque émanant du conseil constitutionnel. Et ce, même si les marchés globaux forment des contrats dérogeant au droit commun relatif à la commande publique.

Ce faisant, les 3 types de marchés globaux étudiés à l’article L.2171-1 inscrit au code de la commande publique voient leur régime se placer sur le même piédestal que celui du marché de partenariat.

Etant donnée la crise sanitaire actuelle, c’est la loi ASAP en son article 131 qui s’occupe de la pérennisation du dispositif. Ainsi, prévoit-elle de céder une quote-part des prestations aux artisans ou à des PME par les détenteurs de marchés globaux. 

Découvrez les avis de marchés publics en lien avec cet article:
livré par

Autres articles similaires

Accord-cadre à bons de commande : que retenir ?

Les marchés publics en France jouent un rôle essentiel dans l'acquisition de biens,...

Comment réaliser une veille des marchés publics ?

Connaitre les appels d'offres en cours sur lesquels positionner son entreprise demande du temps ...

Les "AMI" de la commande publique

Dans le paysage complexe et en constante évolution des marchés publics et de la recher...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer