Avant la réponse

Marchés publics : de nouveaux seuils temporaires s’appliquent

Le

Relèvement de seuil : des mesures pour la relance des activités économiques


La relance des marchés publics est plus que jamais à l’ordre du jour. L’urgence est d’autant plus impérieuse au vu de la crise qui frappe les opérateurs économiques de plein fouet. Dans le sillage de sa politique de redressement économique, le gouvernement a depuis le 22 juillet 2020, par voie de décret, promulgué une nouvelle loi qui indique une augmentation du seuil des marchés publics passés sans publicité ni mise en concurrence. Ce relèvement temporaire concerne les marchés publics de fournitures de denrées alimentaires mis à mal par la crise de la Covid-19 et les marchés publics de travaux. La mise en application de cette mesure court jusqu’au 10 juin 2021. Elle inclut tout naturellement les contrats conclus jusqu’à la date butoir.


Quels sont les nouveaux seuils ?


Le décret du 22 juillet relève à 70 000 euros hors taxes, le seuil de dispense de procédure des marchés de travaux. Cela implique que toute commande publique de travaux passée par les acheteurs publics dans le délai accordé par le gouvernement, n’est ni soumise à la règle de la mise en concurrence, ni à celle de la publicité. Il faut toutefois relever une spécificité du texte : « ces dispositions sont applicables aux lots qui portent sur des travaux et dont le montant est inférieur à 70 000 euros hors taxes, à condition que le montant cumulé de ces lots n’excède pas 20 % de la valeur totale estimée de tous les lots. »

Pour ce qui touche à la fourniture de denrées alimentaires prévus avant le 10 décembre 2020, la dispense de procédure est limitée aux marchés estimés à moins de 100 000 euros hors taxes. Il est impératif que le processus de production, de transformation et de stockage de ces denrées soit effectif avant la déclaration de la fin de l’état d’urgence. Le texte indique en outre que : « ces dispositions sont applicables aux lots dont le montant est inférieur à 80 000 euros hors taxes, à condition que le montant cumulé de ces lots n’excède pas 20 % de la valeur totale estimée de tous les lots. »

Découvrez les avis de marchés publics en lien avec cet article:
livré par

Autres articles similaires

La dématérialisation de la réponse des appels d’offres et les PME

Auparavant, il était envisageable de lancer un appel d’offres via un fichier papier. Ma...

Le label "management de la réponse aux appels d'offres" de CANEVA

Comme le souligne le "Moniteur" dans un nouvel article, la société de c...

Accord-cadre à bons de commande : que retenir ?

Les marchés publics en France jouent un rôle essentiel dans l'acquisition de biens,...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer