Focus sur le groupement momentané d'entreprises

Pendant la réponse

Focus sur le groupement momentané d'entreprises

Le

Afin de donner plus de poids à une candidature dans le cadre d'une réponse à un marché public, il peut être intéressant de répondre à plusieurs entreprises. Le fait de se rassembler à plusieurs opérateurs pour répondre à un marché public est appelé un groupement momentané d'entreprises (GME) ou parfois co-traitance.


Différence entre la co-traitance et la sous-traitance

Au préalable, il est nécessaire d'établir la distinction entre la co-traitance et la sous-traitance. En effet, la sous-traitance est une opération par laquelle une entreprise confie à une autre entreprise la mission de réaliser pour elle une partie des actes de production et/ou de services dont elle demeure responsable. Or dans la co-traitance, le co-traitant a signé l'acte d'engagement ou donné un pouvoir au mandataire commun de le signer en son nom, il a donc un lien contractuel direct avec le maître d'ouvrage et chaque entreprise membre du groupement.

Ainsi, le GME (rapprochement issu de la pratique) est composé de personnes morales, mais ne possède pas lui même de personnalité morale. Les entreprises sont prises dans leur individualité qu'au moment de la vérification de leur qualité pour candidater. Ce n'est que dans la poursuite de la procédure que les entreprises sont prises dans leur globalité.


Les avantages de la co-traitance

La co-traitance permet aux entreprises :

  • la mise en commun de leurs moyens humains et matériels donc la réunion des capacités financière et des savoir-faire;
  • d'accéder à des marchés auxquels séparément elles n'auraient pas eu la capacité technique de répondre;
  • d'avoir accès à des plus gros marchés;
  • d'augmenter son nombre et la qualité de ses références;
  • de s'associer que pour un marché public donné.


Fonctionnement d'un groupement momentané d'entreprises

Le GME est dans l'obligation, selon l'article l'article R2142-19 et suivants du code de la commande publique, de désigner un de ses membres en qualité de mandataire. Dans la majorité des cas, c'est l'entreprise qui a la partie la plus importante du marché qui sera désignée.
Le mandataire perçoit
une rémunération soit par chaque co-traitant proportionnellement au montant de leur prestation soit par le maître d'ouvrage dans le cadre du lot dont il est l'attributaire.

Le mandataire commun a un statut et des missions spécifiques :

  • il dispose d'un mandat donné par les co-traitants;
  • s'il agit en dehors du mandat, il n'engage pas les entreprises du GME;
  • il est l'interlocuteur unique du maître d'ouvrage dès l'attribution du marché;
  • il est en charge de la gestion des sous-traitants éventuels ( acceptation et agrément par le maître d'ouvrage);
  • il est habilité au nom de l'ensemble du groupement à signer le marché et le cas échéant les avenants;
  • il vise et transmet les mémoires et les situations de travaux des co-traitants;
  • il centralise et intervient dans les réclamations et les demandes de travaux supplémentaires du maître d'ouvrage;
  • il peut coordonner le chantier ainsi que gérer le compte prorata;
  • et d'autres missions spécifiées dans la convention de groupement.


Deux types de groupement : conjoint ou solidaire

Le GME peut être soit conjoint soit solidaire.

Dans un groupement conjoint :

  • les opérateurs économiques membres du groupement, sont des co-traitants. Ils s'engagent à exécuter la ou les prestations qui sont susceptibles de lui être attribuées dans le marché. Le marché est donc divisé en lots;
  • l'acte d'engagement indique le montant et la répartition détaillé des prestations que chaque membre du groupement va exécuter;
  • il n'y a pas de solidarité entre les entreprises;
  • chaque entreprise ne s' engagée que pour la seule partie qu'elle exécute selon l'acte d'engagement;
  • le bénéfice de la solidarité du mandataire commun n'est offerte qu'au maître d'ouvrage. Elle ne profite pas aux autres membres du groupement ni aux tiers tels que les fournisseurs et les sous-traitants ou les organismes étatiques;
  • les membres du GME ont des compétences complémentaires.


Dans un groupement solidaire :


Autres articles similaires

Marchés publics et groupements d'entreprise : que faut-il retenir ?

Un accès plus facile à la commande publiqueLes règlementations des marché...

Est-il possible de changer la composition d’un groupement au cours d’une procédure de dialogue compé...

Dans la procédure de dialogue compétitif, l'acheteur sélectionne d'abord les entreprises avec qui i...

Bénéficiez des formations personnalisées et collectives sur les marchés publics organisées par la CG...

La CGPME IDF organise des actions de formations afin de faciliter l’accès aux marchés publics desti...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer