PÉNURIES : L’EFFET CASCADE

Avant la réponse

PÉNURIES : L’EFFET CASCADE

Le

Pandémie, ports embouteillés, Brexit, … les chaînes de production et d’approvisionnement sont fragilisées et la logistique est à la traîne. Une situation transitoire ? Pas si sûr.  La semaine dernière, les dirigeants du FMI, du G20 et du G7 Finances se sont réunis sur ces difficultés qui pèsent désormais sur la croissance mondiale et génèrent une flambée des prix des marchandises, des matières premières et des frais d’expédition. En cause : la concurrence de plus en plus virulente sur les matières premières, la persistance des contrôles sanitaires renforcés et chronophages, la pénurie de main d'œuvre et de chauffeurs routiers en Grande-Bretagne mais aussi l’effet à retardement du blocage du Canal de Suez .

Tous les secteurs touchés

L’ensemble des marchés sont concernés et le secteur du BTP reste directement impacté :  le gouvernement français a d’ailleurs mis en place un “comité de crise” pour lutter contre les opportunistes qui profitent de la situation en organisant les pénuries et en augmentant ainsi les prix

Objectif indépendance

La solution? Selon Bruno Lemaire, Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, la clé réside dans la réduction de la dépendance à la Chine : “Dépendre de la Chine était acceptable avant la crise pandémique. Cela ne l’est plus” s’est-il exprimé la semaine dernière lors du G7 Finances. A long terme il s’agira de re-créer des chaînes de valeur internes pour les produits stratégiques. En attendant que les usines asiatiques reprennent leur rythme, il s’agira surtout de prendre son mal en patience si des alternatives rentables ne peuvent être identifiées.

Quel impact sur la commande publique ?

Dans la pratique, les délais d’acheminements et la fluctuation des prix ont eu un impact immédiat sur les marchés en cours d’attribution : actualisation des prix, annulation des marchés, décalage des dates de validité des offres et ré-ouverture de négociation.  Par ailleurs, les secteurs très touchés pâtissent du décalage de lancement de nouveaux marchés et a fortiori de commandes. Les acheteurs et notamment les collectivités décalent leurs appels d’offres afin d’éviter de prendre de plein fouet une augmentation du coût de leurs projets en attendant une amélioration. 


Autres articles similaires

INNOVATION ET COMMANDE PUBLIQUE

La logique de seuil pour les achats innovants est-elle la bonne? Rien n’est moins sûr lo...

Une plateforme pour développer le marché de l’inclusion

Créé par l’incubateur du service numérique de l’Etat, Beta.gouv est...

Concurrence internationale : un nouveau guide des marchés publics de fournitures dans les industries...

Ce mardi 14 septembre, Agnès Pannier-Runacher, Ministre déléguée aupr&eg...

Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer