Marchés publics : les dispositions et aides gouvernementales relatives au secteur de l’automobile face à la crise sanitaire

Avant la réponse

Marchés publics : les dispositions et aides gouvernementales relatives au secteur de l’automobile face à la crise sanitaire

Le

Des mesures pour les véhicules propres


Le secteur de l’automobile fait partie des secteurs les plus impactés par la crise sanitaire actuelle liée au Coronavirus. Afin de freiner la chute des ventes de voitures, le Gouvernement a souhaité apporter un coup de pouce au secteur de l’automobile en France. C’est dans cette optique qu’a été faite l’annonce d’un projet de rénovation du parc automobile français dans le but de permettre le développement des voitures françaises. L’accent a été mis sur l’aspect production et vente. 

Le Gouvernement revoit certaines règlementations en rapport avec les démarches d’achat. Dans cette perspective, il incite les acteurs publics à effectuer un renouvellement de leur parc automobile. Une proposition de renouvellement visant l’achat de voitures électriques, hybrides ou fonctionnant à l’hydrogène.

Pour hâter l’adoption de cette mesure, le gouvernement entend par le biais d’une circulaire, fixer à terme, dans la composition du parc automobile des acheteurs publics, une proportion de 50 % de véhicules hybrides, électriques ou à hydrogène.

Aussi, les acheteurs publics seront tenus de privilégier les véhicules électriques pour des achats d’automobiles du segment B2. 

Pendant toute cette période, l’État pense apporter son aide à tous les industriels du secteur. Il leur a fait part de son intérêt pour la R&D et pour l’essor du secteur. Il offre un soutien financier de 150 millions d’euros pour permettre une remise sur pieds effective. Afin de maintenir la France dans le rang des meilleurs en termes de technologie relative aux voitures propres, les études sur les batteries et l’hydrogène ainsi que le recyclage de pièces sont appelées à se poursuivre. 


Des améliorations pour les bornes électriques


En plus de se pencher sur la question de baisse conséquente de l’achat de voitures électriques, l’État inclue dans son plan l’allocation d’aides financières pour redoubler voire tripler le nombre de bornes électriques dans l’Hexagone. Il projette à cet effet de mettre en place pour l’année prochaine 100 000 points de recharge. Une enveloppe de 100 M€ sera affectée à leur mise en place dans les villes de 2020 à 2023 dont 45 000 points de recharge en plus dans les territoires. 

Autres articles similaires

Sous-traitance dans les marchés publics tricolores : des critères géographiques peuvent-ils entrer e...

Pas de possibilité de faire évoluer la réglementation en vigueur en faveur de p...

Centralis, une centrale d’achats qui revoit ses ambitions à la hausse

Actrice de la commande publique depuis 2018, Centralis, qui était une centrale d’achats...

Conjoncture : état des lieux des mesures d’accompagnement des entreprises de TP et des défis à relev...

S’adapter à la crise générée par la Covid-19, tel est le principal...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer