Le code de la commande publique est-il enfin uniforme ?

Avant la réponse

Le code de la commande publique est-il enfin uniforme ?

Le

Marchés publics, un Code qui gagnerait à être plus complet


On le sait, la réglementation est l’un des facteurs qui entérinent le sérieux des marchés publics et leur volonté de se conformer à une base juridique solide. Cet enjeu, omniprésent, a progressivement conduit à l’adoption du Code de la commande publique, qui, depuis le 1er Avril 2019 est mis en application par tous les acteurs des marchés publics. Toutefois, s’il est une caractéristique de ce document, c’est bien sa complexité. La difficulté ne vient pas tant de la compréhension des textes, mais de l’absence de certaines références. Au nombre des absents, on peut citer notamment la facturation électronique qui est pourtant une démarche clé des procédures de passation. Autres éléments à pointer, la non-présence d’articles spécifiques sur les achats innovants ou de directives relatives au Brexit. Ces remarques peuvent paraître insignifiantes quand on sait que le Code en question comporte pas moins de 1747 articles. Mais justement : devant un tel travail, il est désolant de constater que cette compilation remarquable n'est toutefois pas complète. Et même s'il s'agit d'un outil des plus perfectionnés, il est possible encore aujourd'hui qu'un acteur professionnel des marchés publics passe à côté de la réponse dont il a besoin.


Quid de l’unification du Code ?


Les acteurs des marchés publics doivent également faire avec un autre paradoxe, l’éparpillement de certains textes. En effet, le Code ne mentionne pas toutes les configurations dont celles en rapport avec les concessions hydrauliques, ou les concessions d’aménagement. Pour consulter des articles y afférents, il faudrait se tourner respectivement vers le code de l’urbanisme et celui de l’énergie. On signale aussi la présence d’indications sur les commissions d’appels d’offres, non pas dans le Code de la commande publique, mais plutôt dans le code de la construction et de l’habitat. En ce qui touche à la fiscalité, plus précisément les procédures pour disposer d’une attestation fiscale, l’acheteur est tenu de se référer au code des relations entre le public et l’administration. Au regard de ces observations, il apparait qu’il faudra toujours faire preuve de flexibilité de la part des acheteurs pour rester dans les clous de la réglementation des marchés publics.

Autres articles similaires

Entrée en vigueur du nouveau Code des marchés publics

LES ARRÊTÉS Le nouveau code de la commande publique est entré en vigueur le...

Le principe de loyauté contractuelle dans les marchés publics

Le principe de loyauté contractuelle, une révolution juridiqueLe principe de loyaut&ea...

Le Code de la commande publique enfin stabilisé ?

Le Code de la commande publique, un document en constante mutationIl est de ces documents qui font o...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer