La notation des offres dans les marchés publics

Après la réponse

La notation des offres dans les marchés publics

Le

La notation des offres, un impact significatif dans l’attribution de la commande publique


Il est d’usage que les marchés publics suivent un déroulé assez précis de l’appel d’offre à l’attribution du marché. En ce qui concerne la sélection des candidats, elle est tributaire de la nature des différentes offres des soumissionnaires, mais aussi de l’appréciation qu’en fait le pouvoir adjudicateur. A ce niveau, il faut signaler qu’il est soumis au respect de la règle d’égalité de traitement des candidats, de transparence et de libre concurrence des marchés publics. En ce sens, le Conseil d’Etat fait preuve de vigilance pour assurer la régularité des procédures de sélection. Par rapport à la notation des offres, elle se base sur divers points :

  • Le critère du prix
  • Le critère technique
  • L’aspect social

Selon la teneur de chacun de ces points, est attribuée une note qui s’additionne aux autres évaluations qualitatives afin de dégager une valeur globale. En fonction de ce que prévoit le pouvoir adjudicateur, chaque section relative au prix, à la technique ou la politique sociale dispose d’une proportion plus ou moins grande. Par exemple la part du prix dans l’attribution de la commande peut être fixée à 60 %, 10 ou 15% pour le social et 35% pour la partie technique.


Le Conseil d’Etat, un interlocuteur actif et attentif à la notation des offres 


Si le pouvoir adjudicateur a toute latitude pour choisir les candidats devant s’occuper d’une commande, il est tenu de le faire dans une certaine limite. En clair, il doit veiller à sélectionner l’offre la plus économiquement avantageuse, tout en s’assurant de sa qualité intrinsèque et de la capacité du soumissionnaire à satisfaire aux exigences du cahier des charges. Il n’est pas exagéré d’affirmer que le Conseil d’Etat veille au grain pour garantir des prises de décision justes et équitables. 

Autres articles similaires

La sécurité : arme de défense de la "Clause Molière" dans les marchés publics

Après la préfète des Pays de la Loire, c’est au tour de la préside...

La « clause Molière » dans les marchés publics : illégale mais tolérée ?

En avril 2017, la « clause Molière », qui avait été consacrée dans plusieurs régions, éta...

L’Europe veut plus de commandes publiques de véhicules “propres”

En 2009, une directive de la Commission Européenne entendait pousser l'achat de véhicules peu pollua...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer