Marchés publics : simplification des conditions de versement des avances

Après la réponse

Marchés publics : simplification des conditions de versement des avances

Le

Dans une optique de pérennisation des mesures prises pour permettre aux entreprises de faire face à la crise sanitaire, un décret n°202012-61 en date du 15 octobre 2020 vient simplifier les conditions de versement des avances.


Plus de plafonnement pour les avances


Le décret n°202012-61 en date du 15 octobre 2020 supprime le plafonnement des avances, qui ne pouvait se faire qu’à 60 % du montant initial du marché, facilitant de ce fait les conditions d’exécution financière des marchés. Les titulaires de marchés publics ne sont désormais plus tenus de constituer une garantie à première demande pour pouvoir jouir d’une avance dont le montant excède 30% de la valeur du marché. La suppression de cette obligation ne retire cependant pas aux acheteurs la possibilité de soumettre la constitution d’une telle garantie au versement d’une avance de cette hauteur.


Réadaptation des modalités de remboursement


Les modalités de remboursement, précise la Direction des affaires juridiques de Bercy, subissent une réadaptation « en conséquence du déplafonnement des avances ». Pour les avances inférieures ou égales à 30 % du montant initial du marché le remboursement sera imputé « sur les sommes dues au titulaire quand le montant des prestations atteint 65 % du montant toutes taxes comprises du marché ». S’agissant des avances à hauteur de plus de 30 % du montant du marché, le remboursement sera défalqué des « sommes dues au titulaire dès la première demande de paiement ».

Il y a aussi, précise Bercy, que les avances à hauteur de moins de 80 % du marché doivent impérativement être remboursées en intégralité avant que le montant des prestations réalisées par le titulaire n’atteigne 80 % du montant TTC du marché. Les dispositions de ce décret sont applicables à tous les marchés publics en cours de consultation et à tous ceux qui suivront sa publication au JO.

Autres articles similaires

Peut-on procéder au paiement d'une prestation à coût forfaitaire alors que celle-ci n'a pas encore é...

Le sénateur Jean Louis Masson, dans une question adressée au Ministre de l’Int&e...

Délai de paiement dans les marchés publics : Bercy poursuit un objectif serré

Bercy affiche une volonté ferme de changer la donne en matière de retard dans les marc...

Une personne publique peut-elle renoncer à son droit d’émettre un titre exécutoire ?

L’émission de titres exécutoires est une faculté propre aux personnes pub...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer