Les enchères virtuelles

Avant la réponse

Les enchères virtuelles

Le

L’administration peut avoir recours à un système d’enchères inversées¹. Les enchères inversées mettent en concurrence des entreprises pré-sélectionnées pour leurs réponses satisfaisantes par rapport aux aspects techniques, de délais et de garantie de l’appel d’offres. Les enchères inversées s’effectuent entre les quelques entreprises (5 à 7) retenues. Le but est qu’elles proposent pour leurs prestations annoncées, le prix le plus bas possible. Le bénéfice pour l’administration est d’obtenir le prix le plus bas pour l’appel d’offres tout en préservant la qualité de la prestation. Les enchères inversées mettent plus de concurrents en compétition.

Les enchères électronique créent dans une certaine mesure, de nouvelles opportunités d’être sélectionnée pour effectuer un appel d’offres. Ci-dessous un schéma résumant la procédure des enchères inversées permet de mieux comprendre le déroulement des enchères inversées.



Avec ce système, les PME présentant une offre « économiquement avantageuse », mais un prix trop élevé peuvent rester lors de la deuxième phase de sélection que sont les enchères inversées. Si ce dispositif n’existait pas, la PME pourrait se voir évasée dès le premier tour. Avec un deuxième tour, c’est une opportunité supplémentaire qui est offerte aux PME pour pouvoir revoir leurs propositions dans le but d’être concurrentielle. Ainsi, si des grandes entreprises concurent en même temps, l’équité est légèrement rétablie.

Cependant cet avantage est à nuancer car les concurrents de la PME pourront eux aussi proposer une meilleure offre commerciale. Alain Buat affirmait en 2004 au sujet des enchères inversés, dans un rapport de la CCIP qui formule des recommandations concernant les procédures de marchés publics, que : « Face aux risques économiques suscités par les enchères électroniques inversées et en l'absence de règles déontologiques, interdire ce système» ².

Note de lecture :
¹ Les enchères inversées sont régies par l’article 54 du CMP 2006.

² Buat A., 2004 La dématérialisation des procédures de marchés publics. Propositions de la CCIP pour faciliter l’accès des entreprises à la commande publique en ligne, p.3, CCIP.

Autres articles similaires

AUGMENTATION DES ACCORDS-CADRES : DÉCRYPTAGE

Instrument de planification de la commande publique, l’accord-cadre est un contrat par lequel ...

Que faut-il savoir du marché à procédure adaptée ou MAPA dans les marchés publics ?

Le point sur la « procédure formalisée » pour comprendre le MAPA...

Marchés publics : la sollicitation de devis pour les achats de 10 000€

Les règlementations propres aux marchés de moins de 10 000 €Le Code de la Command...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer