Les SDIS mettent en place des groupements de commande

Avant la réponse

Les SDIS mettent en place des groupements de commande

Le
A cause de l’impact direct de la récente réforme territoriale sur les activités des services départementaux d’incendie et de secours (SdIs), ces structures ont décidé de mettre en place des groupements de commandes sur divers segments d’achats. Qu’est-ce qui justifie cette initiative et comment comptent-elles s’y prendre ?
A part l’institution des groupements, les SDIs espèrent tirer un avantage certain de l’avènement des consultations préalables.

Pourquoi les SDIs veulent mettre en place des groupements de commande ?

C’est essentiellement dans le but de pouvoir assurer leur pérennité face à la baisse des dotations des départements, qui sont leur première source de financements, et l’incidence de la reforme territoriale, que la voie d’achats mutualisés a été choisie par les SDIs.
Pa ailleurs, cette solution fait échos à la recommandation formulée par la cour des comptes dans son troisième rapport trimestriel de 2013. En effet, il y avait été prôné que les structures qui dépendaient des collectivités territoriales optent pour la mutualisation de leurs moyens, afin de réduire leurs coûts de fonctionnement, notamment par des groupements de commandes et des centrales d’achat.

Comment vont se présenter ces groupements de commandes?

Les groupements de commandes devraient être constitués par segments d’achats, à l’échelle nationale, avec des déclinaisons régionales. Des groupes de réflexion ont déjà été institués pour le gaz et l’électricité.
En outre, l’adhésion à des groupements sera libre, et même les adhérents n’auront pas l’obligation d’acheter exclusivement par le biais des groupements. Enfin, une structuration flexible et non contraignante sera allouée à ces associations.

Tirer avantage des consultations préalables pour de meilleurs coûts d’exploitation

La nouvelle directive des marchés publics remplacent les vais techniques auprès des opérateurs économiques par des consultations préalables. Avec ce contact en amont avec les entreprises, les SDIs espèrent bien, proposer des offres techniques d’intervention qui soient en réelle adéquation avec les véritables besoins des demandeurs de services et produits.
Mais au-delà de cela, cela devrait permettre aux SDIs de calibrer le plus adroitement possible, leur logistique d’intervention, de sorte à garantir une meilleure maîtrise des coûts de revient de leurs prestations.

Pour aller plus loin :

Autres articles similaires

Le devoir d’obligation du fournisseur dans les marchés publics informatiques

Le devoir d’informer la personne publiquePar sa nature et les prestations effectuées, l...

Comment gérer la relation fournisseurs pour un rendu optimal ?

La récolte d’informations et le contrôle des fournisseurs clés, des points...

L'intégration des universités dans la politique d'achats responsables des marchés publics

Un guide pour l’achat public durableAfin d’apporter des améliorations au conditio...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer