Comment réaliser une veille des marchés publics ?

Avant la réponse

Comment réaliser une veille des marchés publics ?

Le

Connaitre les appels d'offres en cours sur lesquels positionner son entreprise demande du temps et de la rigueur. Pour autant, faire une veille régulière des marchés publics est indispensable.  


La veille : un incontournable des marchés publics

Les marchés publics sont par essence, un secteur dans lequel la concurrence est omniprésente. Elle se doit d’être libre, transparente et juste. Il y a donc une réelle chance pour tous les acteurs économiques, qui ne sont pas sous le coup d’une interdiction de soumissionner de répondre à un appel d’offres public. Mais encore faut-il que les entreprises en question puissent être informées de l’existence des commandes publiques.

Pour ne rater aucune offre, les potentiels candidats sont tenus de se livrer à un exercice particulier : la veille des marchés publics. L’une des manières les plus simples d’y parvenir est de s’inscrire sur des plateformes qui proposent ce type de services. Dans la majorité des cas, des services publics comme le BOAMP ou le JOUE proposent gracieusement cette offre aux entreprises. Même s’il existe des prestataires qui exigent un abonnement payant, les opérateurs économiques ont naturellement une nette préférence pour les offres gratuites. Ces dernières présentent également l’avantage d’être fiables et performantes.


Le choix d’un prestataire de veille

Le choix d’un prestataire de veille ne doit pas être pris à la légère, puisqu’il détermine l’étendue des informations auxquelles une entreprise peut avoir accès. Une veille ne se fait pas au hasard. Elle prend en compte différents éléments comme la nature du marché, le mode de passation, la géolocalisation de l’offre, ou la catégorie des prestations ou des travaux en question. Ainsi, une entreprise dans le BTP n’aura pas forcément les mêmes critères de sélection qu’une PME informatique. En outre, pour circonscrire et mieux préciser les recherches, des mots clés sont utilisés.

Pour choisir un prestataire de veille, il faut qu’il puisse offrir une marge de manœuvre conséquente dans la personnalisation des profils d’utilisateur. Si certains services de base sont gratuits, l’accès à d’autres options est payant. Avant de consentir un tel investissement, s’assurer de la qualité des prestations est conseillé. Dans cette optique, il faut privilégier les prestataires qui ont recourt à une solution de traitement automatique des données qui synthétise les informations et crée des alertes personnalisées pour chaque utilisateur. Ce dernier doit pouvoir au besoin actualiser ses critères de sélection et cela en temps voulu. La justesse des résultats ainsi que la fréquence des alertes constituent d’autres facteurs décisifs à considérer dans le choix d’un prestataire de veille.


L'importance de la veille institutionnelle

Outre la veille des marchés publics, la veille institutionnelle est également incontournable. Se tenir au courant de l'actualité politique et juridique, de l'évolution des normes de la commande publique permet aux PME de répondre plus vite et sans problème de forme aux marchés de demain. Pour rappel, depuis le 4 juillet 2022, le Gouvernement Elizabeth Borne II compte plusieurs ministres délégués spécifiquement chargés d’un ou plusieurs domaines touchant à la commande publique. Suivre par exemple leur actualité en plus des autres ministres est non-négligeable :

  • Concernant la décentralisation et la transition énergétique, Caroline CAYEUX a été nommée ministre déléguée auprès du ministre de l'intérieur et des outre-mer et du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée des collectivités territoriales. Elle exerce les attributions de ces derniers en matière de décentralisation et de cohésion des territoires. Elle proposera et exécutera l’ensemble des mesures nécessaires à la réalisation de la politique du Gouvernement Borne II relatif aux collectivités territoriales.
  • Concernant les PME, Olivia GRÉGOIRE a été nommée ministre déléguée auprès du ministre de l'économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique, chargée des petites et moyennes entreprises, du commerce, de l'artisanat et du tourisme. Elle traite la question notamment des finances et de la souveraineté industrielle et numérique, les questions relatives aux petites et moyennes entreprises, à l'artisanat, au commerce. Elle sera également associée aux actions et mesures d’ordre financières, juridiques et scientifiques favorisant la création et le développement des PME.
  • Concernant la souveraineté industrielle et numérique, Roland LESCURE a été nommé ministre délégué auprès du ministre de l'Economie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique, chargé de l'industrie. Il traite toutes les affaires en matière d'industrie, de services, et d'énergie dans la limite de ses attributions.


 

Autres articles similaires

Les clauses RSE, un impact positif sur les marchés publics

Introduire la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) dans les marchés publics pe...

Focus sur la clause sociale dans les marchés publics

Il est nécessaire pour les actuels et prochaines entreprises susceptibles de conclure un marc...

Mémoire technique et appels d’offres

Avoir à sa disposition un mémoire technique constitue un élément essenti...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer