Les cas des offres non recevables (inacceptables, irrégulières et inappropriées)

Après la réponse

Les cas des offres non recevables (inacceptables, irrégulières et inappropriées)

Le

Mise à jour : 20 septembre 2017


Il peut arriver qu'un organisme public déclare votre offre comme irrecevable, inacceptable ou irrégulière. Ces cas de figure sont bien cadrés par l’article 59 du décret du 25 mars 2016.

  • Une offre irrégulière est une offre qui ne respecte pas les exigences de l’acheteur, soit parce qu’elle est incomplète, soit parce qu’elle ne respecte pas les obligations sociales et environnementales qui s’appliquent au marché.


  • Une offre inacceptable est une offre dont le prix excède le budget ayant été alloué au marché public avant le lancement de la procédure.


  • Une offre inappropriée est une offre sans rapport avec le marché public parce qu’elle n’est manifestement pas en mesure, sans modification substantielle, de répondre au besoin et exigences de l’acheteur formulés dans les documents de la consultation (DCE).


Lorsqu’une offre est irrégulière, l’acheteur a le choix de demander au candidat de régulariser son offre, à condition qu’elle ne soit pas anormalement basse. Il peut par exemple le faire dans le cadre de négociations, si la procédure de marché le lui permet.


Les offres inacceptables peuvent également être ajustées dans le cadre de négociations.

Attention : toute régularisation ou ajustement d’une offre ne peut avoir pour effet de modifier des caractéristiques substantielles de cette offre.


Si l’acheteur décide de ne pas demander de justification aux candidats, les offres irrégulière, inacceptables ou inappropriées doivent être rejetées. Elles ne pourront donc pas être analysées. 

Autres articles similaires

Pas d'obligation pour l'acheteur d'utiliser la méthode de notation annoncée

La non-obligation de mention par l‘acheteur de la méthode de notation dans le dossier d...

La notation des offres dans les marchés publics

La notation des offres, un impact significatif dans l’attribution de la commande publiqueIl es...

La sécurité : arme de défense de la "Clause Molière" dans les marchés publics

Après la préfète des Pays de la Loire, c’est au tour de la préside...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer