Critères de sélection au niveau des marchés publics : la méthode de notation laissée à l’appréciation du juge administratif

Après la réponse

Critères de sélection au niveau des marchés publics : la méthode de notation laissée à l’appréciation du juge administratif

Le

L’approbation de la méthode de notation


Le pouvoir adjudicateur peut décider de la manière dont il souhaite effectuer la notation des offres pour une commande publique donnée. Pour chacun des critères qu’il aura intégrés dans le document de consultation et annoncés publiquement, il peut ainsi apposer un système de notation spécifique. Le Conseil d’Etat précise que le candidat évincé ne peut contester cette méthode de notation pour le critère du prix, ni pour l’ensemble des critères.

La méthode de notation ne serait irrégulière que dans la mesure où elle fait obstacle au respect des obligations d’impartialité au niveau du traitement des candidats et des procédés et aurait pour conséquence de fausser les critères de sélection. Cette méthode pourrait en effet impliquer que pour chaque critère, les meilleures notes ne soient pas attribuées aux offres économiquement les meilleures. 

Dans un cas où pour un marché public, la méthode de notation posée par le pouvoir adjudicateur a amené l’offre la plus basse en termes de prix à obtenir la meilleure note, il s’avérait que l’offre sélectionnée répondait aussi à d’autres critères du marché, notamment sur la valeur technique et le temps d’exécution. Ainsi, le cas relevé par le candidat évincé pour aboutir à l’annulation de la procédure de passation de marché n’a pas été fondé, puisqu’il n’a pas été établi que c’était uniquement le prix total qui comptait. La Cour administrative n’a donc constaté aucune irrégularité ni sur la forme ni sur le fond.


Du ressort de la juridiction administrative


Le juge administratif apporte des précisions quant à la qualification d’un contrat de marché public. En effet, un contrat de commande publique passé par une entité publique industrielle et commerciale avec des dispositions exorbitantes du droit commun se qualifie de « contrat administratif », de même que lorsque le cahier de clauses administratives spécifiques se fonde sur le cahier de clauses administratives générales. Tout litige survenant au niveau de ce type de contrat sera donc du ressort de la juridiction administrative. 

Découvrez les avis de marchés publics en lien avec cet article:
livré par

Autres articles similaires

La transparence des marchés publics

Principe d’un marché public Le principe de la transparence est l’un des troi...

Pas d'obligation pour l'acheteur d'utiliser la méthode de notation annoncée

La non-obligation de mention par l‘acheteur de la méthode de notation dans le dossier d...

La notation des offres dans les marchés publics

La notation des offres, un impact significatif dans l’attribution de la commande publiqueIl es...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer