Le BEA (Bail Emphytéotique Administratif) dans les marchés publics : de quoi s'agit-il ?

Avant la réponse

Le BEA (Bail Emphytéotique Administratif) dans les marchés publics : de quoi s'agit-il ?

Le

Les marchés publics sont régis par différentes lois qui permettent aux acheteurs publics de disposer en toute légalité de moyens d’accéder à des prestations de services, de travaux ou à la livraison de fournitures. Pour certains de leurs besoins, les collectivités territoriales ainsi que les établissements de santé peuvent recourir à un Bail Emphytéotique Administratif. Mais en quoi consiste ce procédé ?


Fonction du BEA


En somme, comme indiqué à l’article L. 1311 du code général des collectivités territoriales, il s’agit d’un moyen dont peut se servir une collectivité territoriale pour louer un bien immobilier acquis comme sa propriété à un tiers, notamment une entreprise de travaux qui pourra s’occuper de l’édification d’un ouvrage relevant du domaine public afin d’en réserver la location à la collectivité territoriale en question. Il faut relever que le BEA ne s’applique que dans certaines situations, notamment « en vue de la réalisation d’une opération d’intérêt général relevant de sa compétence » ou « en vue de l’accomplissement, pour son propre compte, d’une mission de service public. »


Quid des établissements publics de santé ? 


Quant aux établissements publics de santé, elles peuvent en conformité avec l’article L. 6148-2 relatif au code de la santé publique, faire valoir le Bail Emphytéotique Administratif dans le cadre de « l’accomplissement, pour le compte de l’établissement d’une mission concourant à l’exercice du service public dont il a la charge », pour exécuter une opération d’intérêt général sur laquelle l’établissement a autorité ou pour la mise en place d’un projet commandé par un autre établissement partenaire. Pour ce qui se réfère à la maîtrise d’ouvrage, elle relève de la compétence du cocontractant lié à l’acheteur public. Une mise en concurrence permet de sélectionner le prestataire avec lequel la personne publique conclura un contrat. 

Autres articles similaires

CPV marchés publics : quel en est l’intérêt ?

Un vocabulaire commun à la commande publiqueAu vu de leur complexité, les marché...

Contrôle juridique : le Conseil d’État revient sur la notion d’ensemble contractuel

Dans une décision en date du 07 octobre 2020, le Conseil d’État est revenu sur l...

Marchés publics et incoterms : ce qu'il faut retenir

Des règles relatives à la vente et l’achat dans les marchés publicsPour l...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer