L’open data dans les marchés publics : quel en est l’intérêt ?

Avant la réponse

L’open data dans les marchés publics : quel en est l’intérêt ?

Le

L’open data, une démarche dynamisante


Dans le cadre de la dématérialisation dans les marchés publics, il a été mis en place une loi (la loi n° 2016-1321 du 7 octobre 2016 dite « loi Lemaire »)  entrée en application depuis le 1er octobre 2018 qui donne à tous les organismes publics, aux collectivités et à l’État ‘’l’obligation de publier des données essentielles des contrats de marchés publics supérieurs à 25 000 € HT et pour chaque contrat de concession.’’ De fait, la publication de ces données sur des supports divers rendait difficile leur exploitation. En rendant ces données accessibles ‘’sous un format ouvert et librement réutilisable’’, les acheteurs et ouvrent les marchés publics à de nouvelles stratégies d’action. Cette loi s’inscrit donc dans la création à terme d’un écosystème dynamique des données de la commande publique. Elle a pour visée la lutte contre la corruption lutte dans le cadre de laquelle a été promulguée la loi n° 2016-1691 du 9 décembre 2016, l’offre d’une meilleure visibilité aux acheteurs publics et la facilitation de la gestion des deniers publics.


Open data, un contexte d’application bien défini


La mise à disposition des donnés des contrats de marchés publics et des contrats de concession a été cadrée par des repères fixes qui en donnent les modalités d’application. Ainsi donc, même si l’article L. 2196-2 du Code de la commande publique rend obligatoire la publication de ces données, il en donne en même temps les limites d’application et les conditions : « l’acheteur rend accessibles sous un format ouvert et librement réutilisable les données essentielles du marché, hormis celles dont la divulgation méconnaîtrait les dispositions de l’article L. 2132-1 ou serait contraire à l’ordre public. » Ceci permet à l’acheteur public de répondre à un besoin de transparence tout en garantissant l’intégrité de son secret industriel ou commercial. L’article R. 2196-1 du même code précise le caractère « libre, direct et complet » que doivent avoir ces données, cependant que l’arrêté du 22 mars 2019 en donne la liste. 

Autres articles similaires

LES MARCHÉS PUBLICS SANS PUBLICITÉ NI MISE EN CONCURRENCE PRÉALABLES

LE CADRE DES MARCHÉS PUBLICS SANS PUBLICITÉ NI MISE EN CONCURRENCE PRÉALABLESSe...

LE RELÈVEMENT DU SEUIL DE PUBLICITÉ ET DE MISE EN CONCURRENCE POUR LES MARCHÉS DE LIVRES NON SCOLAIR...

LE CADRE DU RELÈVEMENTDepuis le 1eravril 2016, le seuil de publicité et de mise en con...

Rédaction d’un avis de publicité : que retenir ?

But et supports de publication d’un avis de publicitéDans les marchés publics, l...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer