Les exclusions de candidature dans les marchés publics

Avant la réponse

Les exclusions de candidature dans les marchés publics

Le

Les entreprises soumises à des condamnations 


Les pouvoirs adjudicateurs doivent accepter toutes les candidatures aux marchés publics et les sélectionner sans discrimination. Ils sont obligés de mettre tous les candidats sur un pied d’égalité. Ces principes de la commande publique souffrent toutefois de certaines exceptions. En effet, les pouvoirs adjudicateurs ont le droit de refuser certaines offres des soumissionnaires qui ont fait l’objet de condamnations pénales et administratives. D’ailleurs, ceux-là ne disposent pas du droit de soumettre leur candidature aux commandes publiques. 

Ces candidats sont ceux qui sur un délai de moins de 5 ans, ont connu à leur encontre des condamnations pénales pour des motifs tels que corruption, escroquerie, abus de confiance, violation du secret professionnel ou encore travail dissimulé etc. Des actes irréguliers comme le prêt illicite de main d’œuvre peuvent amener le préfet à condamner certaines entreprises à l’exclusion des contrats administratifs sur un délai de 6 mois tout au plus. 


D’autres cas d’impossibilité de candidater


Outre les sanctions pénales et administratives, la situation de certains candidats induit à leur exclusion des marchés publics. Parmi les critères de soumission de candidature figure la régularité au niveau des obligations fiscales et sociales. Ainsi les situations de mise en liquidation judiciaire ou de redressement judiciaire avant l’adoption du plan de redressement par le tribunal de commerce interdisent les entreprises dans de telles situations à candidater. En pratique, la justification de la régularité de leur situation ne sera requise que pour les candidats retenus. 

Un autre cas pour lequel l’éviction de la candidature d’une entreprise par l’acheteur public est considérée comme régulière au regard du Code de la Commande publique est le cas où une entreprise soumissionnaire au marché public a contribué à définir les besoins du marché en question ou à déterminer les modalités qui y affèrent : permettre à une telle entreprise de candidater reviendrait à faillir aux principes d’égalité et de mise en concurrence car elle aurait été informé de certaines conditions du marché, ce qui lui confèrerait certainement un avantage par rapport aux autres. Il s’agit par exemple du cas de l’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO). 

Découvrez les avis de marchés publics en lien avec cet article:
livré par

Autres articles similaires

Le point sur l’archivage de documents dans les marchés publics

Statut des documents issus des marchés publicsAu niveau des marchés publics, l’a...

La procédure prévue pour les commandes publiques d’œuvre d’art

Modalités au niveau de la passation du marchéLes marchés publics d’&oelig...

Les solutions en période de crise dans le cas de défaillance du titulaire d’un marché public

Peu importe le secteur, la crise sanitaire implique pour tous de prendre certaines décisions ...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer