Comment faire des marchés publics un levier pour les entreprises locales ?

Avant la réponse

Comment faire des marchés publics un levier pour les entreprises locales ?

Le

L’accès des entreprises locales à la commande publique est l’un des plus grands enjeux de la commande publique. Malgré les mesures mises en place pour faciliter cet accès, il est constaté que les PME peinent bien des fois à se faire une place au soleil parmi les acteurs de la commande publique. Pour remédier à cette insuffisance, de nombreux pouvoirs adjudicateurs sont tentés de donner une plus grande place aux entreprises locales dans l’attribution des marchés publics. Mais, comment y parvenir lorsque les grands principes de la commande publique proscrivent tout favoritisme ?


Des achats plus « verts »


Le Code de la commande publique interdit la prise en compte d’un critère géographique dans l’attribution des marchés. Ceci empêche les pouvoirs adjudicateurs ainsi que les entités adjudicatrices de privilégier d’entrée de jeu les entreprises locales. Mais il reste aux acheteurs la possibilité de faire la promotion de l’achat local en s’appuyant sur des critères environnementaux et écologiques. Ainsi donc, ces acheteurs peuvent, pour des raisons de réduction de l’empreinte écologique de leurs achats et pour des achats publics durables, privilégier les acteurs économiques dont les prestations incluent une limitation du transport et de l’émission des polluants durant l’exécution de leurs marchés. 


Sourçage, allotissement…, ces autres moyens qui permettent d’accorder un plus large accès aux entreprises locales


Pour faciliter l’accès des entreprises locales à leurs marchés, les acheteurs publics ont plusieurs possibilités offertes par le Code de la commande publique parmi lesquelles une définition claire de leurs besoins, le sourçage et l’allotissement. Ils peuvent également recourir à des mesures de publicité susceptibles de toucher les opérateurs économiques pouvant être intéressés. Les acheteurs ont en outre, à l’étape de l’attribution des marchés, la latitude de se baser sur des critères comme le développement des approvisionnements directs ou les performances en matière de protection de l’environnement. Ceci leur offrira la possibilité d’apprécier les offres en fonction de l’effort de réduction de gaz à effet de serre, particulièrement en ce qui concerne le transport des fournitures ou les déplacements des personnels, ou même en fonction de la rapidité d’intervention des opérateurs économiques sous réserve que ce critère d’application soit justifié pour le marché public en question. 

Autres articles similaires

La référence à des marques dans les marchés publics est-elle autorisée ?

PrincipeLe fait de se référer à une marque est prohibé par la plupart de...

PME, comment anticiper les marchés en 2019 ?

Si vous êtes une PME impliquée dans les marchés publics et inscrite sur la plate...

Déclaration de sous-traitance dans les marchés publics : quel formulaire appliquer ?

Actualisation de la DC4 et de sa note explicative La sous-traitance dans le domaine des march&e...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer