Centralis, une centrale d’achats qui revoit ses ambitions à la hausse

Avant la réponse

Centralis, une centrale d’achats qui revoit ses ambitions à la hausse

Le

Actrice de la commande publique depuis 2018, Centralis, qui était une centrale d’achats modeste, a décidé de revoir ses ambitions à la hausse en étendant ses services à l’échelle nationale. Zoom sur cette centrale d’achats et les solutions qu’elle propose.


Centralis, une centrale portée par la mutualisation des besoins 


Constatant que plusieurs chefs de projet lançaient des marchés différents alors qu’ils avaient besoin des mêmes prestations, Jérôme Taconnet, décida de mettre sur pied une centrale d’achats en ligne qui mutualiserait tous ces besoins, permettant ainsi à tous de bénéficier de prestations plus rapides avec à la clé une sécurisation des marchés et une réduction des coûts. Spécialisée dans les prestations d’ingénierie et de travaux, Centralis compte en son sein une vingtaine de corps de métiers parmi lesquels la menuiserie, l’électricité, le chauffage et la ventilation. Face à son regain de visibilité parmi les acteurs de la commande publique et pour répondre à la demande toujours croissante, Centralis a décidé d’étendre son champ d’action aux Epl, aux hôpitaux et aux établissements publics. Elle offre à tous ses nouveaux clients, via une campagne d’inscription qui se terminera à la fin juillet 2020, une première année d’abonnement gratuite et sans engagement afin de leur donner un aperçu des solutions qu’elle propose. Passé cette première année, les communes de moins de 10 000 habitants devront débourser 1 100 € HT et les autres acheteurs publics 9 900€ pour bénéficier de ses services. À noter que ces frais d’abonnement sont susceptibles d’aller décroissants à mesure que le nombre d’abonnés s’accroîtra.


Une solution basée sur des accords-cadres


Pour satisfaire ses clients, Centralis passe par des accords-cadres à bons de commande allotis à la strate départementale pour ce qui est des travaux. En ce qui concerne les prestations d’ingénierie, les accords-cadres sont allotis à la strate de la région. Ce modus opérandi fait bénéficier à ses adhérents d’un accès facile aux marchés. Il leur suffit de se rendre sur le site internet de Centralis et de remplir les quantités de prestation qu’ils désirent. Les commandes sont envoyées de facto aux entreprises concernées par ordre de préséance. Si l’entreprise de rang 1 ne valide pas la commande sous 10 jours ou la refuse, elle passe à l’entreprise de rang 2, quitte à être validée par l’entreprise de rang 3 si les deux premières entreprises ne l’acceptent pas ou ne la valident pas.

Découvrez les avis de marchés publics en lien avec cet article:
livré par

Autres articles similaires

Cybersécurité : les collectivités elles aussi sur le pont

Les cyberattaques contre les collectivités et les établissements publics de sant&eacut...

"Localisme" et marchés publics font-ils bon ménage ?

Le protectionnisme est une thématique qui revient régulièrement en pério...

Quelles doivent être les compétences d’un acheteur public ?

L’acheteur public : fin connaisseur des marchés publicsOn le sait, la fonction ach...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer