Droit d’exclusivité dans les marchés publics conclus sans mise en concurrence : quelles en sont les conditions ?

Avant la réponse

Droit d’exclusivité dans les marchés publics conclus sans mise en concurrence : quelles en sont les conditions ?

Le

Les droits d’exclusivité, une application dans le respect de l’égale concurrence


Les droits de propriété intellectuelle ont été consacrés de sorte que la protection qu’ils confèrent à leur titulaire ne peut être contestée par le droit des marchés publics. De la sorte, les pouvoirs adjudicateurs peuvent attribuer des marchés en usant de la procédure négociée sans mise en concurrence. Mais cela ne peut se faire que sous certaines conditions, notamment respect du principe de l’égale concurrence. Ce dernier implique que soient mises en présence deux conditions cumulatives qui justifient et autorisent le recours à une procédure négociée sans publicité ni mise en concurrence : l’existence de motifs d’exclusivité objective reconnue et l’impossibilité pour l’acheteur public d’être satisfait par un moyen autre que celui couvert par un droit d’exclusivité. Il s’ensuit que l’on ne peut faire une passation de marché selon la procédure négociée sans publicité ni mise en concurrence au motif de la protection des droits de propriété intellectuelle seulement « lorsque l’exclusivité n’a pas été créée par le pouvoir adjudicateur lui-même en vue de la passation du marché » et qu’une absence de substitut adéquat est avérée.


La prise de précautions pour équilibrer exigence de concurrence et respect des droits d’exclusivité


Le recours à une procédure négociée sans publicité ni mise en concurrence constitue pour le pouvoir adjudicateur une faculté. Il est donc libre de ne pas attribuer son marché à un candidat qui se prévaudrait d’un droit d’exclusivité, cela afin d’éviter que le candidat ne se trouve dans une position où il pourrait abuser d’une éventuelle situation dominante. Cela n’exclut pas le fait que le pouvoir adjudicateur veille au respect des droits de propriété intellectuelle du candidat. D’un autre côté, les candidats ont l’obligation de communiquer des informations protégées par le droit d’exclusivité si ces informations sont indispensables à la bonne exécution des prestations.

Autres articles similaires

Marchés publics, la précision des informations pour faciliter la formulation des prix

Communiquer des informations précises, une obligation pour l’acheteur publicCandidater ...

Marchés publics ce qu’il faut savoir à propos de la garantie biennale

Cadre général Plusieurs types de garanties entrent en jeu en ce qui concerne les ...

Acceptation des marchés publics dans le cadre de l'affacturage : quels sont les documents indispensa...

L’exemplaire uniqueDemandé par le factor en début de relation, l’exemplair...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer