Clauses incitatives dans les marchés publics : que faut-il retenir ?

Avant la réponse

Clauses incitatives dans les marchés publics : que faut-il retenir ?

Le

La clause incitative, une composante facultative


Une clause incitative est une clause incluse dans le contrat de marché public servant à équilibrer les profits retenus de ce marché entre l’administration et son cocontractant. Cette clause n’est pas impérative mais soumise à la volonté des contractants de l’intégrer dans le contrat qui les lie, le but n’étant pas répressif mais visant le quadrillage de la performance financière du marché suivant des détails précisés tels que la nature du marché, les modalités d’application ou encore la date d’exécution du contrat.

Les clauses incitatives sont prévues dans les dispositions du décret 2016-360 (article 17, al 2) et l’article R. 2112-19 du Code de la Commande Publique.


Le principe des clauses incitatives


Généralement, l’objectif des clauses incitatives est de départager équitablement les risques éventuels rattachés au marché public dans la politique de prix. Elles servent à les prévenir des aléas de l’accord passé entre l’acheteur public et le titulaire du marché, et d’une certaine manière à épargner au titulaire la charge de la majorité de ces aléas. Ainsi, les clauses incitatives sont introduites dans les marchés en proposant un plafond d’incitations financières pour l’assurance d’une exécution conforme du contrat par les parties contractantes. Elles concernent notamment :

  • Le respect d’un délai sous peine de sanctions dans le cas de retard, ou le cas échéant, de l’octroi d’une prime d’avance lorsque l’acquéreur trouve un intérêt particulier par l’exécution du contrat dans un plus court délai,
  • La qualité requise pour le marché tout en prévoyant des primes spécifiques pour le dépassement des performances.
  • Le respect des quantités prévues pour le marché, par ailleurs la réduction des coûts proportionnels aux dépassements des quantités attendues.


La clause d’intéressement


Celle-ci fait référence à une formule permettant un partage de bénéfices entre les cocontractants lorsque les objectifs de quantité, ou de qualité dépassent le prix qui a été fixé au marché. Elle peut être rédigée et insérée sous plusieurs formes dans le contrat, et cadrée juridiquement par la circulaire n°2485 du ministre de l’Economie et des finances du 4 mars 1969, relative aux clauses à caractère incitatif dans les marchés.

Autres articles similaires

Marchés publics, la précision des informations pour faciliter la formulation des prix

Communiquer des informations précises, une obligation pour l’acheteur publicCandidater ...

Marchés publics ce qu’il faut savoir à propos de la garantie biennale

Cadre général Plusieurs types de garanties entrent en jeu en ce qui concerne les ...

Acceptation des marchés publics dans le cadre de l'affacturage : quels sont les documents indispensa...

L’exemplaire uniqueDemandé par le factor en début de relation, l’exemplair...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer