La lettre de rejet de candidature, une formalité obligatoire

Après la réponse

La lettre de rejet de candidature, une formalité obligatoire

Le

Du devoir du pouvoir adjudicateur de notifier un rejet de candidature au soumissionnaire d’un marché public


Répondre à une offre des marchés publics n’implique pas nécessairement la garantie d’être retenu. Pour des raisons techniques, financières ou juridiques, les candidats peuvent voir leur candidature rejetée. La réglementation des marchés prévoit dans ce cas de figure des procédures bien définies à suivre. Par conséquent, tous les candidats évincés peuvent se le voir notifier expressément. Cette tâche revient tout naturellement au pouvoir adjudicateur, qui, dans cet exercice, est tenu au respect de certains délais. Ainsi, dès qu’un opérateur économique est sélectionné et qu’il à fourni toute la documentation relative à son statut de titulaire, l’administration porte à l’endroit des candidats exclus, une lettre de rejet. Obligatoire, cette procédure est par ailleurs mentionnée à l’article 99 du décret n° 2016-360 du 25 mars 2016 ayant trait aux marchés publics.


Quel est le contenu d’une lettre de rejet ?


La transmission de la lettre de rejet marque l’arrêt d’une procédure de passation des marchés publics. Son contenu se doit d’être explicite afin que les candidats non retenus aient une idée précise de ce qui leur a valu leur éviction. En effet, cette démarche est réalisée dans un souci de transparence et d’équité, offrant l’occasion aux soumissionnaires, soit d’améliorer leur offre lors d’une prochaine commande, ou soit de contester la décision.

Par ailleurs, le pouvoir adjudicateur leur indique dans sa lettre de refus de candidature, les délais de recours devant être respectés par les contestataires. Une autre information et pas des moindres, celle relative à l’identité de l’attributaire du marché et ce pourquoi le choix s’est porté sur lui. On retrouve ainsi des détails capitaux : les raisons ayant motivé le refus, le nom du titulaire retenu, et les délais pour d’éventuelles contestations. La procédure se veut donc la plus transparente et la plus objective possible. 

Autres articles similaires

Une procédure de passation irrégulière suffit-elle nécessairement pour annuler un contrat ?

La décision d’attribution du contrat, un acte susceptible de faire griefDans le cadre d...

Résiliation d'un marché public pour cause de non paiement des impôts

La régularité du statut fiscal, un critère important dans les marchés pu...

Les critères discriminatoires dans les marchés publics, qu’est-ce que c’est ?

L’égalité des candidats dans la cession d’un marché publicLa d&eacu...

Posez une question

Nos experts répondent gratuitement à toutes vos interrogations

Posez une question
Hotline

Prenez contact avec nos experts pour un maximum d’éclairages

Nous contacter
Mémoire technique

Découvrez ce qui fait la force d’une réponse de qualité

Télécharger
Newsletters

Toutes l'infos sur les marchés publics dans votre boîte

S'inscrire
Guides indispensables

Dotez-vous des meilleurs outils & conseils pour répondre aux marchés publics

Télécharger
Évènements

Des moments utiles, pratiques et conviviaux pour découvrir les marchés publics

Participer